LETTRE OUVERTE ADRESSEE AU CHEF DU GOUVERNEMENT, M. AMADOU GON COULIBALY

LETTRE OUVERTE ADRESSEE AU CHEF DU GOUVERNEMENT, M. AMADOU GON COULIBALY

M. le Premier Ministre,

La rĂ©forme de la CEI revĂȘt une importance cruciale, capitale, fondamentale, essentielle et rĂ©publicaine pour le peuple de CĂŽte d’Ivoire et partant pour l’avĂšnement de la Paix. Oui une telle rĂ©forme rĂ©ussie, contribuera vĂ©ritablement comme vous l’avez soulignĂ© vous-mĂȘme, le 24 Janvier, lors de la rencontre avec les Organisations de la SociĂ©tĂ© civiles (OSCs) : « Ă  la consolidation de paix et Ă  la cohĂ©sion sociale ».
Mais, Monsieur le Premier Ministre, dĂ©jĂ  Ă  l’ouverture du dialogue avec les partis politiques ivoiriens et aprĂšs la rencontre avec les Organisations de la sociĂ©tĂ© civile (OSC) sur la rĂ©forme de la Commission Ă©lectorale indĂ©pendante (CEI), respectivement le 21 et le 24 janvier 2019 Ă  Abidjan ; des partis politiques et des Organisations de la sociĂ©tĂ© civile se sont plaint d’exclusion.
Cette rĂ©forme devra ĂȘtre inclusive et participative Ă  toutes les Ă©tapes et nous devons la rĂ©ussir. Pour ce faire, elle devra prendre en compte l’ensemble des parties impliquĂ©es sans distinction et / ou discrimination aucune. L’on devra s’interdire de sectionner sa plaie mĂȘme putrescente, purulente, douloureuse au risque d’empirer sa situation antĂ©rieure. À l’échelon social l’on ne devra point Ă©carter personne, mĂȘme les plus acariĂątres, les plus rĂ©fractaires dans les prises de dĂ©cision, au risque d’envenimer les choses ; le corps social et le Corps humain fonctionnant mĂȘmement.
La beautĂ© et la richesse d’une Ɠuvre, de toute rĂ©forme rĂ©sident dans la contradiction, dans la diversitĂ© de ses auteurs, dans la diversitĂ© de leurs avis. L’accouchement peut ĂȘtre difficile, la contradiction peut ĂȘtre houleuse, mais l’Ɠuvre ou la rĂ©forme qui en ressort, triomphe toujours des critiques acerbes, parfois intitules et de mauvaise foi ; faisant ainsi, l’économie du perpĂ©tuel recommencement, des inquiĂ©tudes et des dĂ©penses Ă  n’en plus finir. L’Ɠuvre qui emprunte cette voie, redonne le sourire, elle redonne confiance. Elle prĂ©serve des palabres puĂ©riles et elle rassure. Et lorsqu’elle se manifeste au grand jour, toute suspicion ou supputation s’étiole et toute dĂ©convenue s’évanouie.
Quel que soit l’amour que des conjoints veulent se donner l’un, l’autre, leur mariage est nul et de nul effet, si celui-ci n’obĂ©it aux rĂšgles de procĂ©dure et de forme. Un tel mariage est rĂ©putĂ© n’avoir jamais existĂ©. Il nous faut donc crĂ©er un cadre consensuel qui requiert l’assentiment de tous et suivre les voies que la loi commande en pareil circonstance.
Monsieur le Premier Ministre, en cette pĂ©riode sensible, posons nos pas avec circonspection. Vous devez conduire la rĂ©forme de nos Institutions en « bon pĂšre de famille » dans l’intĂ©rĂȘt supĂ©rieur de la nation ; sans offenser ni offusquer, sans faire des indignĂ©s ni des frustrĂ©s. Vous devez mettre tout le monde Ă  l’aise et promouvoir la libertĂ© d’expression, chĂšre Ă  toute dĂ©mocratie.
En outre, Monsieur le Premier Ministre, la rĂ©forme de la CEI, et avec elle le Conseil Constitutionnel (Nous devons y penser), qui devra s’opĂ©rer en profondeur ne doit point se jouer de prĂ©cipitation tant la question est sensible. Elle nous invite, la rĂ©forme, Ă  ĂȘtre prĂ©cautionneux, car elle veut se faire sans bruit. A l’heure oĂč chacun doit faire des efforts, il paraĂźt normal de peser le poids de nos dĂ©cisions avant d’engager et de matĂ©rialiser cette rĂ©forme.
Le peuple espĂšre en une CĂŽte d’Ivoire aujourd’hui meilleures que hier, car nous ne devons plus reproduire les mĂȘmes erreurs Ă©manant des mĂȘmes gestes, des mĂȘmes attitudes et suivant toujours les mĂȘmes mĂ©thodes.
Au surplus, vous avez rappelĂ© le rĂŽle qui est le nĂŽtre Ă  la susdite date. Vous avez parlĂ© de « formation des citoyens Ă  la maĂźtrise du processus Ă©lectoral » ; soyez-en rassurĂ©, PLANETE PAIX joue dĂ©jĂ  ce rĂŽle Ă  travers ses actions et notamment son programme « Peace Digital Elections ». Nous nous engageons Ă  continuer dans ce sens et mĂȘme Ă  redoubler d’effort.
Mais, nous pensons que pour traiter bien efficacement la question, une triple action de formation, de sensibilisation et d’accompagnement est nĂ©cessaire en direction des partis politiques, de la sociĂ©tĂ© civile, des candidats et des Ă©lecteurs.
Au titre, de l’accompagnement, le gouvernement doit faciliter notre mission par tout moyen utile, en tout temps et en tout lieu sans distinction ni discrimination aucune et sans poursuite aucune dans l’exercice de notre mission.
Tout en comptant sur vous, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Fait Ă  Abidjan, le 29 Janvier 2019

Achille COMOE

Télécharger la lettre ouverte à M. le Premier Ministre

LES MOTS DE NOUVEL AN DU PRÉSIDENT DE PLANÈTE PAIX

LES MOTS DE NOUVEL AN DU PRÉSIDENT DE PLANÈTE PAIX

Voici encore une nouvelle année,
VoilĂ  2019,
Cette année encore,
Peuple de Cîte d’Ivoire Je nous parle !
Peuple réconcilié à la base, Peuple Divisé au sommet
Peuple politisé, peuple affamé
Peuple courtisé, peuple ensuite rejeté
Peuple prĂȘt Ă  mourir pour un homme politique
Peuple qui refuse de marcher pour sa propre survie
Peuple prĂȘt Ă  tuer pour un homme politique
Peuple qui refuse d’agir pour ses droits bafouĂ©s
Peuple riche, mais peuple spolié
Peuple qui se laisse manipuler, Je nous parle
Ecoute attentivement, c’est toi qui es le moteur de la dĂ©mocratie
OĂč es-tu ?
Ecoute encore, c’est toi qui es le cƓur de la dĂ©mocratie
Que revendiques-tu pour toi-mĂȘme ?
Ecoute toujours, c’est toi qui es le poumon de la dĂ©mocratie
Pourquoi te laisses-tu asphyxier par tes propres turpitudes ?
RĂ©flĂ©chit un peu. Qu’as-tu gagnĂ© en suivant les hommes politiques
As-tu jamais passé une fois dans ta vie au peigne fin leur projet de société ?
Peuple de Cîte d’Ivoire, Je nous parle
As-tu jamais fait ton mea culpa ?
Au loin dĂ©jĂ , j’entends des Voix qui se lĂšvent pour leur bonheur
J’entends une musique rythmĂ©e par des pas d’hommes, de femmes et d’enfants,
Oui j’entends des pas dans la rue Ă  2400 km d’ici revendiquer, parce que le pain a augmentĂ© de 5 Francs
Ecoute avec moi, ils ont obtenu gain de cause, les 5 francs ont disparu
Mais tiens-toi bien, le prix initial a été réduit
Regards autour de toi,
Oui regarde tout prĂšs de toi, disons Ă  2439,09 km de toi, le peuple parle d’une mĂȘme voix,
Ouvre tes yeux, ils sont en train d’obtenir des victoires,
Peuple de Cîte d’Ivoire, Je nous parle !
Veux-tu la vraie Paix ?
Veux-tu la vraie réconciliation ?
Veux-tu des dirigeants modĂšles ?
Veux-tu des dirigeants démocrates ?
DĂ©sormais, cela est entre tes mains
Agis selon le droit, sois jaloux de ta souveraineté
Peuple de Cîte d’Ivoire, Je nous parle
Peuple de Cîte d’Ivoire, J’en appelle à ton esprit critique
Peuple de CĂŽte d’Ivoire, J’en appelle Ă  ta responsabilitĂ©
Observe avec moi, Ă  la loupe, les peuples et leurs gouvernants
Qu’y vois-tu ?
Tel peuple, tel Roi,
Disons, tel peuple, tel gouvernant
Peuple de Cîte d’Ivoire, Je nous parle !
DĂ©sormais, choisis la bonne part,
DĂ©sormais, que ton combat soit noble,
DĂ©sormais, sois digne,
Désormais, valorise ta souveraineté
Peuple de CĂŽte d’Ivoire, J’ai parlĂ© !
Vox populi, vox Dei,
Excellente et heureuse année 2019 à tous et à toutes
Vive le peuple de Cîte d’Ivoire
Vive les peuples du monde entier
Vive les Jeunes Champions,
Pour une Paix Durable, un DĂ©veloppement Durable!

S. Em. Achille COMOE

Mot du directeur 1

Je voudrais fort bien exprimer ma reconnaissance Ă  l’annĂ©e 2017 qui m’a permis de passer en 2018. Ma reconnaissance va Ă©galement Ă  l’endroit de tous ceux qui nous ont fait confiance, leurs appuis techniques, financiers et en nature nous ont Ă©tĂ© fort utiles et nous ont permis d’apporter notre modeste contribution dans notre domaine d’activitĂ©.

Read More