PLANÈTE PAIX-GBEKE FAIT PROMOTION DE LA PAIX DANS LES ESPACES UNIVERSITAIRES

PLANÈTE PAIX-GBEKE FAIT PROMOTION DE LA PAIX DANS LES ESPACES UNIVERSITAIRES

Le Samedi 13 Avril 2019 PLANETE PAIX-GbĂȘkĂš a entamĂ© une action de promotion de la Paix dans l’espace Universitaire avec pour thĂšme : « Pacification de l’espace universitaire : rĂ©solution et mode de gestion des conflits ». C’est l’UniversitĂ© Alassane Ouattara, au campus 2, prĂ©cisĂ©ment Ă  American Corner qui a accueilli la premiĂšre activitĂ©. Cette action vient en rĂ©ponse aux diffĂ©rentes formes de violence qui sont bien souvent perpĂ©trĂ©es dans cet espace, notamment, celle qui a opposĂ© les Ă©tudiants et les gardes pĂ©nitentiaires.
Le PrĂ©sident du ComitĂ© d’organisation Constant Konan, a remerciĂ© les participants, le confĂ©rencier, les membres de l’Organisation pour leur prĂ©sence, et s’est rĂ©joui de leur participation effective.
La PrĂ©sidente de l’ONG PlanĂšte Paix-GbĂȘkĂš Marie-France Koffi, prenant la parole a adressĂ© ses mots de remerciements au ConfĂ©rencier, au PrĂ©sident central de PlanĂšte Paix Achille COMOE, et aux participants. Elle a en outre, fait une brĂšve prĂ©sentation de l’ONG internationale PlanĂšte Paix, ses objectifs, ses actions et ses domaines d’action.
Le PrĂ©sident Achille s’est adressĂ© aux participants de la confĂ©rence Ă  travers des illustrations de violences scolaires et universitaires afin de montrer la nĂ©cessitĂ© de la paix dans nos Ă©coles et universitĂ©s. Il a Ă©galement remerciĂ© les participants, la PrĂ©sidente de l’ONG PlanĂšte Paix-GbĂȘkĂš, les membres de son Ă©quipe et les autoritĂ©s prĂ©sentent. Il a terminĂ© son allocution en mettant en lumiĂšre les actions de l’Organisation dans la quĂȘte de la paix dans le pays.
C’est avec le reprĂ©sentant de madame la directrice rĂ©gionale de la jeunesse, M Oulai Jean Jacques, qu’a pris fin la sĂ©rie des allocutions. Monsieur Oulai a insistĂ© sur la sensibilisation des Ă©tudiants au respect des rĂšgles Universitaires.
Le ConfĂ©rencier du jour, le Professeur CAMARA MoritiĂ©, MaĂźtre de confĂ©rences d’histoire de des relations internationales, a fait remarquer que  » l’UniversitĂ© est un lieu de production, de conservation et de diffusion du savoir » avant d’attirer l’attention de l’auditoire que le mot « pacification » n’est pas appropriĂ© dans le contexte qui nous rĂ©unit. Le ConfĂ©rencier, a expliquĂ© que le mot pacification est un terme militaire et colonial. L’usage d’un tel terme, ramenĂ© Ă  l’espace universitaire paraĂźt donc incongru et donc inacceptable. Cela contribuerait Ă  faire de cet espace spĂ©cial un thĂ©Ăątre des opĂ©rations militaires, un terrain de guerre qu’il conviendrait, dans ce cas, de pacifier. AprĂšs avoir fustigĂ© des comportements de certains acteurs dans l’espace universitaire qui s’apparentent dans leurs manifestations Ă  des opĂ©rations militaires, le Professeur a recommandĂ© le dialogue comme voie de rĂ©solution des diffĂ©rends qui pourraient surgir entre des acteurs universitaires et entre ces acteurs et des acteurs Ă©tranger Ă  cet espace. Pour lui, le mot appropriĂ© est « Normalisation ». Il a conclu sa communication en ces termes : « Quand vous savez qui vous ĂȘtes, vous adapter votre comportement Ă  ce qu’on attend de vous »

ELEMENT SONOR DU JOURNAL RADIO BKE 1

ELEMENT SONOR DU JOURNAL RADIO BKE 2