COTE D’IVOIRE : LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE INVITEES A ACCOMPAGNER DAVANTAGE LES AUTORITES DANS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

COTE D’IVOIRE : LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE INVITEES A ACCOMPAGNER DAVANTAGE LES AUTORITES DANS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

La Côte d’Ivoire a célébré, à l’initiative de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) le mercredi 09 Décembre 2020, la journée internationale de lutte contre la corruption sur le thème. ‘’Rétablir avec intégrité” en rapport avec la pandémie de la Covid-19. Les sujets comme « Ethique et déontologie comme moyens de lutte contre la corruption dans l’administration publique au service du développement » et « L’importance du système judiciaire dans la consolidation de la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire » ont été abordés au cours de cette cérémonie respectivement par M. TRAORE Bakari, Directeur de Cabinet du Président de la HABG et M. DELBE Z. Constant, Conseiller Technique du Ministère de la Justice. Cette cérémonie était placée sous le parrainage de Monsieur Hamed Bakayoko, Premier Ministre, Ministre de la Défense. Pour le chef du Gouvernement ivoirien, on ne peut parvenir à combattre efficacement le fléau de la corruption sans des valeurs. Ce qui fait la force des sociétés, ce sont les valeurs qu’elles portent, parce qu’une société dans laquelle les valeurs n’ont plus leur place est exposée à toutes sortes de comportement susceptible de la mettre en péril. Selon lui une Côte d’Ivoire meilleure et solidaire ne peut se réaliser que si les actions initiées pour une transformation profonde sont soutenues par des valeurs d’union, de discipline, de travail, de solidarité, de justice mais aussi et surtout de bonne gouvernance. C’est pourquoi, à l’aune des grands enjeux pour le développement économique et social qui sont les nôtres pour les prochaines décennies, le Gouvernement entend s’inspirer des meilleures pratiques à travers le monde pour renforcer la lutte contre la corruption dans notre pays. À cet égard, il a réaffirmé la totale disponibilité du gouvernement à accompagner fermement la Haute autorité pour la bonne gouvernance dans l’évaluation du système national de l’intégrité en vue d’actualiser les autres stratégies nationales de lutte contre la corruption. Cette journée a été l’occasion d’un appel à la conscience collective.
Cette journée a été célébrée en partenariat avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme et la présence d’organisations de la Société Civile, notamment PLANETE PAIX représentée par S.Em. Achille COMOE et le Régional Landry KOUA respectivement Président Central et Analyste Programme Volontaire de ladite Organisation. L’objectif recherché par les organisateurs est d’adresser un message fort à l’opinion publique nationale et internationale concernant l’engagement de la Côte d’Ivoire en matière de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

ANUANZE225

ANUANZE225

Le programme « ANOUANZE225 » qui signifie en langue local AKAN « ENTENTE » est un projet qui vise à réconcilier les ivoiriens d’où l’indicatif 225. Il vient en réponse à la récente crise préélectorale, électorale et postélectorale ivoirienne émaillée de conflits intercommunautaires. Il invite en outre, les leaders politiques à faire usage du dialogue en tout temps et en tout lieu dans la résolution des conflits qui les opposent ou qui pourraient les opposer. Les Champions de la paix appellent toutes les forces vives de la nation et les institutions internationales à apporter leur soutien au programme. Il faut noter que le projet ANOUANZE225 déjà lancé en ligne est accueilli favorablement par les internautes. Comme quoi, nul n’entre ici s’il n’est épris de Paix et doué d’amour.

DECLARATION DE PLANETE PAIX SE RAPPORTANT A LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE EN COTE D’IVOIRE MARQUEE PAR LES MANIFESTATIONS CONTRE LE 3ème MANDAT D’ALASSANE OUATTARA

DECLARATION DE PLANETE PAIX SE RAPPORTANT A LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE EN COTE D’IVOIRE MARQUEE PAR LES MANIFESTATIONS CONTRE LE 3ème MANDAT D’ALASSANE OUATTARA

PLANETE PAIX observe que depuis l’annonce faite le 6 Août 2020 par le Président Ouattara de briguer un 3ème mandat, des troubles ont éclaté dans le pays. Ces troubles ont malheureusement occasionné des pertes en vies humaines et en biens matériels.
PLANETE PAIX invite, par voie de conséquence, le Président Ouattara à reconsidérer sa décision de briguer un 3ème mandat ; l’intérêt suprême de la Nation ivoirienne, la sauvegarde de la paix et de la tranquillité du peuple ivoirien l’exigent, aucun sacrifice n’étant de trop pour sauver des vies et la nation.
Monsieur le Président, si votre énième mandat doit avoir des conséquences fâcheuses pour le pays ne vous présentez pas.
PLANETE PAIX interpelle l’ensemble de la classe politique et l’encourage à méditer et à s’approprier les propos d’Emmanuel Kant tirés de son ouvrage Projet de paix perpétuelle, 1795.
« La vraie politique ne peut faire un pas sans avoir, auparavant, rendu hommage à la morale. […] Toute politique doit s’incliner devant le Droit, et c’est seulement ainsi qu’elle peut espérer arriver, quoique lentement, à un degré où elle brille d’un éclat durable. »
PLANETE PAIX note avec amertume que depuis des décennies le politique ivoirien ne fait que traumatiser et endeuiller le peuple ivoirien.
PLANETE PAIX s’insurge contre de tels agissements égoïstes, déshumanisants, barbares et contre nature du politique ivoirien qui sapent la conscience collective et font souffrir constamment le peuple ivoirien, aimé en apparence par tous les bords politiques et pourtant manipulé et infantilisé.
PLANETE PAIX met le politique ivoirien face à sa responsabilité devant l’histoire et le peuple ivoirien et invite tous les fils et filles de la Côte d’Ivoire à un dialogue dans l’amitié et dans la fraternité à l’effet d’une réconciliation véritable.
Quand l’intérêt de la nation est menacé, le dialogue demeure le seul et l’unique recours, mais il doit être franc, sincère et constructif.
PLANETE PAIX considère que le dialogue entre les ivoiriens est un impératif catégorique et non hypothétique. Il ne doit ni avoir d’abstraction ni d’exclusion et chaque ivoirien doit s’y employer.
Ivoiriens, Ivoiriennes, l’heure est au rassemblement pour bâtir dans le bonheur et la paix la Côte d’Ivoire.
PLANETE PAIX engage chaque ivoirien et chaque ivoirienne à être garant(e) de la paix préalable et indispensable à tout développement harmonieux et à agir en conséquence pour parer au plus pressé.
Ivoiriens, Ivoiriennes, PLANETE PAIX vous appelle à la vigilance et vous demande de vous ériger contre la manipulation politique sous toutes ses formes quelle qu’en soit son origine qui n’honore pas notre pays.
PLANETE PAIX dénonce toutes les violations des droits de l’homme qui sont constamment perpétrées en Côte d’Ivoire, notamment celles des récents évènements.
PLANETE PAIX condamne avec sa dernière énergie les détentions arbitraires de citoyens ivoiriens et demande aux autorités ivoiriennes leur libération immédiate et sans condition.
PLANETE PAIX interpelle les forces de l’ordre sur qui pèse l’obligation d’encadrer les manifestations de le faire avec un esprit républicain et avec des armes conventionnelles.
PLANETE PAIX s’incline devant la mémoire des citoyens ivoiriens arrachés sitôt à la vie par la faute du politique ivoirien.
PLANETE PAIX demande aux autorités ivoiriennes de faire toute la lumière sur ces actes d’homicides inutiles et d’en sanctionner les coupables.
PLANETE PAIX en appelle à la sagesse de tous les acteurs politiques notamment le Président de la République, pour un règlement apaisée et fraternel de cette énième crise.
PLANETE PAIX encourage les leaders des organisations de la société civile à s’impliquer activement dans ce dialogue et à appuyer ce processus de façon objective.
Enfin, PLANETE PAIX invite la communauté internationale à mettre tout en œuvre et à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter le pire.
Pour terminer, que chacun s’interroge :
« Mon action ou ma décision est-elle en faveur de ou contre la paix et la tranquillité de ma nation et de mes compatriotes ?»
PLANETE PAIX invite donc les ivoiriens et les ivoiriennes à aller au-delà des débats juridico-politiques du nombre de mandat pour apprécier le caractère éthique et humain de leurs actions. En d’autres termes pour apprécier les conséquences de leurs actes et de leurs décisions dans la vie de la nation et du peuple ivoirien.
Fait à Abidjan le 18 Août 2020,
Le Président Central de PLANETE PAIX, S. Em. Achille COMOE