LA CELLULE GENRE DIT NON A LA MARGINALISATION DE LA FEMME DANS LA VIE ASSOCIATIVE

LA CELLULE GENRE DIT NON A LA MARGINALISATION DE LA FEMME DANS LA VIE ASSOCIATIVE

Le mardi 15 septembre 2020 de 10h15 à 14h s’est tenue au sein de l’auditorium de la CNPS sis au plateau une activité dédiée in concerto à la gente féminine. Cette activité dénommée “la matinée du militantisme Associatif Féminin “ est une lucarne que la cellule genre du ministère de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes ouvre aux jeunes femmes en vue d’être fortement représentée où d’être gestionnaire d’une association. Centré sur le thème ” jeune femmes et engagement associatif ” les différents panelistes nous ont exhorté à sortir de notre zone de confort et à se former afin de mériter notre place dans la société. C’est ainsi qu’une brillante paneliste Mme Madia Bamba a recommendé que “la femme sorte de la logique des chances ” elle a aussi rappelé que l’engagement dans la vie associative est un devoir citoyen dans mesure où en servant les autres nous servons notre patrie. Quant à Mme Mariam Doumbouya, elle a étalé en quelque sorte les avantages de l’engagement associatif étant elle-même le témoignage vivant. Le second sous thème présenté par Mme Carelle Goli nous rappelle qu’il faut lutter contre les stéréotypes. Qu’il faut se former encore et encore et elle n’a manqué d’encourager les femmes à la maîtrise du digital afin d’être indomptable et accroître nos domaines de compétences. Par ailleurs, il y a eu une véritable interaction entre les intervenantes et les participantes. La Représentante de PLANETE PAIX, Mlle Hermance Oulaï a posé la question suivante : “Quels sont les critères nécessaires pour avoir un bon projet ? “. En réponse les panelistes ont indiqué que le meilleur projet est celui qui répond à un besoin ou à un problème quelconque dans notre communauté.
C’est après la réponse à plusieurs autres questions que l’activité a pris fin par une photo de famille.

Miss Hermance Oulaï