Dans cet étrange monde de vanité, la Paix et l’Amour doivent être pour nous des données naturelles et non négociables au même titre que l’air que l’on respire. Nous avons l’obligation divine de vivre en Paix, avec nous-même, avec les autres et avec notre environnement.
Dans cet étrange monde de vanité, la Paix, ce principe divin, est nécessaire à notre conservation et l’Amour d’essence divine est la source de toute harmonie et de toute entente.
Dans cet étrange monde de vanité, il y a un seul chemin qui mène à la Paix, l’Amour ; et un seul sentier qui mène à l’Amour, la Paix.
Dans cet étrange monde de vanité, le temps qui nous reste à vivre est si peu que l’on devrait le valoriser dans la manifestation d’un Amour toujours renouvelé et permanemment présent en esprit et en acte, dans une Paix totale.
N’agissons pas comme si nous sommes éternels dans ce monde ici-bas.
Dans cet étrange monde de vanité, soyons juste humain.
L’humanité se conjugue au masculin et au féminin. D’essence divine, elle est encore plus belle quand elle emprunte les sentiers de l’intégration, soutenue en cela par sa majesté Paix et arrosée au quotidien par le Dieu Amour.
Dans cet étrange monde de vanité, soyons juste de grand-leaders.
L’on devient grand leader en pensée, en parole et en action. Le leadership sans action n’est que verbiage, inertie, fixation, rêverie ; et le leadership sans pensée ni parole n’est qu’une simple élucubration. Le leader doit par conséquent, en permanence, avoir une approche trilogique : Pensée, parole, action qui s’appuie sur la formation et le renforcement accru de ses capacités.
Dans cet étrange monde de vanité, soyons simplement la manifestation de l’Amour éternel.
Dans cet étrange monde de vanité, soyons simplement des artisans infatigables de la Paix.
Dans cet étrange monde de vanité, soyons juste amoureux de la Paix.

S. Em. Achille COMOE, Président Central de PLANETE PAIX

La Côte d’Ivoire, havre de paix et de fraternité, a décidé, depuis son indépendance sous la houlette du Président Félix Houphouët-Boigny, de faire de la paix une seconde religion. Ainsi, aucune situation, y compris les processus électoraux, ne doit entacher cette tradition de paix et de fraternité.

Fort Malheureusement, les élections présidentielles de 2000, 2010, du 31 octobre 2020, et l’élection générale de 2016 ont été émaillées de violences politiques et sociales marquées par des affrontements communautaires occasionnant la destruction de biens publics et privées, faisant des blessés et des morts dans les localités de Yamoussoukro, Korhogo, M’Batto, Dueukoué et Bonoua, pour ne citer que ces zones. Cette situation à répétition constitue un obstacle à la stabilité et au développement harmonieux pour le pays ainsi que les habitants pris individuellement.

ANOUANZE 225 est une réponse à la situation susmentionnée et a pour objectif de renforcer davantage le tissu social, de contribuer à la paix durable et à la cohésion sociale par la prévention des conflits intercommunautaires et des crises électorales à  travers le renforcement des capacités et la sensibilisation de 100 à 1000 bénéficiaires par an, la promotion des mécanismes communautaires de règlement de conflit et de(s) valeurs civiques, démocratiques, de diversité culturelle, de paix et de cohésion sociale dans l’optique d’en faire des citoyens Responsables.

ANOUANZE 225 s’articule autour de plusieurs activités. A Titre d’exemple :

  • Le RENFORCEMENT DES CAPACITES sur des questions clef de paix, de cohésion sociale et du civisme ;
  • L’« ESPACE  ANOUANZE  »  est  un  cadre  de  partage  d’expériences  et  de  bonnes pratiques ;
  • Le «VILLAGE ATOUH» rassemble des artistes et acteurs qui promeuvent la paix afin de véhiculer des messages de paix, de réconciliation,  de cohésion sociale et du civisme.
  • La « Nuit du Civisme » fait partie intégrante de cette activité; Il comprend des sensibilisations en présentiel et virtuelles, des actions (« A chacun sa poubelle » ; « le civisme environnementale ») et visites citoyennes et permet aux participants d’interagir sur les plateformes dédiées au programme.